Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 16:19

Une édition plutôt classique...

Benjamin BRITTEN:

Les Illuminations Op. 18 1. Fanfare - 2. Villes

Franz SCHUBERT

Divertissement « à la hongroise » en sol mineur, D.818 **: Andante - Allegretto

Mikhaïl GLINKA  (1804 – 1857)

Trois chansons russes pour violon, alto et piano: Moderato - Moderato – Romance

Deux pièces russes pour piano: Barcarolle – La séparation

Alexandre BORODINE:

Petite Suite: Au couvent - Sérénade - Mazurka

Sixième édition du concert de Taussat

Passant sur notre relative déception quant au rendu de l'Andante de Schubert, l'an dernier, nous avons réitéré l'expérience cette année, y ajoutant le dernier mouvement du Divertissement, l'allegretto dans lequel est cité le thème hongrois, et nous avons pu profiter du mûrissement certain de notre travail. L'allegretto était plus vert, bien-sûr...

 

Les arrangements de Glinka et de Borodine ont beaucoup plu, romantiques et colorés, se prêtant bien à notre instrumentation hybride...

 

Les bis tirés folklore Klezmer ont clôt le concert sur une note gaie qui doit rester la marque de cet événement estival...

Sixième édition du concert de Taussat

Schubert, Divertissement à la hongroise: Andante (début)

Extrait de notre instrumentation pour Quatuor de "Villes" de Britten

Glinka, première des trois Chansons russes: Moderato

Borodine, "Petite Suite" originellement pour piano: Sérénade, la sixième des sept pièces du Cycle

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:09
Succès pour le concert de soutien à la Chapelle Sainte Apolline

Plus de la moitié de cette grande église pleine: une acoustique très agréable, qui doit sans doute sa chaleur à la magnifique voûte en bois qui parcourt toute l'église sans rupture au niveau du choeur...

Le public a suivi la première partie dans un silence attentif très impressionnant pour nous... à tel point que nous avons douté au moment du court entracte. Contrairement à mes habitudes, je n'avais pas fait "mon show" qui agace parfois mes collègues si proches de moi qu'elles connaissent tous mes tics, mais me permet, le plus souvent, de prendre la température de la salle et d'établir un début de contact. En revanche, le Père Bruno avait chaleureusement accueilli ce public déjà acquis à la cause de la chapelle, et tout ce monde était un peu... religieusement concentré! Après l'entracte, je n'ai pas résisté à quelques mots et j'ai pu constater que le public nous suivait avec bonne humeur.

Nous avons enchainé les pièces de Bartok sans interruption (pas d'explication sur les chansons), ce qui leur donne une fluidité, une cohérence de style et d'expression qui a beaucoup plu.

Nous avons eu raison, aussi, de remplacer les scènes d'enfants de Schumann par les Jeux d'enfants de Bizet, beaucoup plus colorés et moins "aphoristiques".

L'attention de l'assemblée et la chaleur résonnante de l'acoustique nous ont portées pour donner plus de temps au déroulement impressionniste de Scènes d'enfants de Mompou.

Bref un concert que j'aurais vraiment aimé réécouter pour en vérifier les sensations... si je n'avais pas mal configuré mon enregistreur qui a du coup enregistré... du vide pendant une heure trente!

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 14:33
Scènes d'Enfances à Taussat

Au terme d'une semaine de travail dans la chaleur et la bonne humeur, l'Ensemble a pu livrer son cru 2015 avec un certain succès. Les répétitions du samedi se sont succédées dans l'église, face à la mer. Pour le violon, qui était placé exactement face à la porte, c'était à la fois touchant et un peu destabilisant: j'ai mis longtemps à comprendre que le soleil reflété dans les voitures m'envoyait des spots lumineux éblouissants...

Scènes d'Enfances à Taussat

Le concert nous a inspiré quelques constatations:

 

- Bartok (Transcription de 10 pièces tirées de "pour les enfants") passe bien auprès de ceux qui le connaissent, mais cette musique un peu "aphoristique" et très typée déroutent ceux qui la découvrent. Et il faut enchaîner les pièces sans parole, même s'il était tentant de lire les traductions des petites chansons.

 

-Schumann se prête finalement plutôt mal à ma transcription. Notre formation (flûte, violon, clarinette et piano) avantage les musiques "colorées" plutôt que "formelles". La musique de l'époque classique et du début du romantisme joue sur la forme et les masses, elle demande décidément un tissus sonore plus homogène. Mon arrangement était un peu "criard".

 

- Comme celle de Blancafort l'an dernier, la musique de Mompou nous a donné beaucoup de plaisir sonore et rythmique. Ici, l'oeuvre n'est pas plus ou moins réussie pour piano ou pour quatuor, elle est tout simplement autre. Il y a certainement d'autres possibilités d'arrangement des timbres, mais je réécris autant pour les musiciennes que pour les instruments...

- Le trio de Langlais (flûte, violon, alto), dans lequel nous avons remplacé le violon par la clarinette, méritait le travail que nous lui avons consacré: à force de répétition, cette musique a révélé sa clarté, sa fluidité, et nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer ses quatre petits mouvements... Si bien qu'elle a été reçue avec bienveillance par un public très divers et, quoique curieux, peu enclin à la prise de tête!

- Reste le monument "Dolly"... Fauré réunit les avantages de couleurs sonores de la musique post romantique aux difficultés de justesse et de précision rythmique de la musique classique... Le transcrire comme le jouer offrent à la fois la certitude d'un plaisir inlassable et celle d'une frustration jamais assouvie...

Scènes d'Enfances à Taussat
Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 00:18
connexion de la cymbaliste...

connexion de la cymbaliste...

Fresques de Saint-Julien
Fresques de Saint-Julien

L'essai était concluant... et la conclusion est que le cymbalum va bien à Debussy... ou que Debussy va bien au cymbalum... et qu'Oxana fait bien sonner le cymbalum dans Debussy... D'ailleurs Oxana fait bien sonner le cymbalum tout court... Quoique le cymbalum d'Oxana sonne longuement... surtout dans une église... Notez que l'Eglise de Poncé sonne magnifiquement... et que décidément, ses fresques valent le détour... Mais bon, cela ne s'entend pas... Mais ça ne gâche rien.

Debussy revisité...

Extraits d'un mail reçu après le concert:

Je tiens absolument à vous féliciter toutes les cinq pour le beau concert que vous nous avez offert hier après-midi : tout y était, le programme, la qualité de l’interprétation, la fougue et la sensibilité, l’acoustique, votre énergie et votre bonne humeur ! Après avoir fait la fourmi à l’extérieur durant deux semaines de beau temps, cela faisait du bien d’aller faire la cigale à votre concert, le lieu est très séduisant pour de la musique de chambre. (...) J’ai trouvé le cymbalum très bien intégré dans toutes les pièces, donc chapeau pour les adaptations ! Je me demande juste comment l’interprète décide de frapper, pincer ou encore frotter, voire caresser les cordes de son instrument, est-ce son libre choix ou bien les partitions pour cet instrument indiquent-ils « la marche à suivre » ?

pizz de cymbalum
pizz de cymbalum

Alors je réponds: J'avais noté dans la partition de mon arrangement quelques indications de type "tremollo", "pizz"... Mais l'essentiel des choix de qualité sonore a été fait pendant les répétitions par Oxana, au fur et à mesure qu'elle a trouvé la place du cymbalum dans l'arrangement; parfois en nous demandant notre avis, le plus souvent par expérience professionnelle et intuition artistique. Elle avait même, à la suite des première répétitions il y a un mois, changé les peaux de ses mailloches (cousu les cuirs plus doux) afin de trouver un son plus adapté...

échanges
échanges

Mes arrangements de Brahms (8e valse d'amour) et de Dvorak (10e danse slave) ont plus divisé le public, du moins celui qui nous en a parlé. Quand à moi, j'ai pris autant de plaisir à distribuer les voix et les plans sonores qu'à interpréter ces pièces ... relookées!

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 17:44

2014 - aff E Bercé

Le public de Taussat avait déjà été conquis. Nous avons redonné une partie du concert à l'égise Notre-Dame du Pré, le 9 novembre dernier, et en redonnerons encore une partie le 14 décembre prochain à Poncé sur le Loir (72).

 

L'Ensemble, dans sa version flûte clarinette, violon et piano s'y est fortifié, équilibré...

 

La musique de ces grands auteur espagnols assez méconnus a été pour nous un grand plaisir à travailler.

La richesse des couleurs, des harmonies, des atmosphères, et bien sûr la vitalité rythmique, nous ont à la fois stimulées et émervéillées.

 

 

Il va être difficile de retrouver un programme aussi enthousiasmant...

 

Le 16 décembre, ce sera dans une autre configuration que se produira l'Ensemble:

violon, alto, violoncelle, clarinette et piano.

 

Fidèles à notre esprit transcripteur, nous avons élaboré un programme autour de Mozart que nous avons appelé "Chaises Musicales". trois transcriptions, une du clarinettiste Johann André et deux de notre propre fait, encadre une oeuvre originale, le Trio des Quilles.

Cinq puis quatre puis trois puis de nouveau cinq personnes sur scène.

 

Ce sera à la salle de la Castélorienne à Château du Loir (72500), à 20h30.

 

P1200684

P1200452

P1200593

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 14:02

photos-ensemble 9050À l'issue d'un week-end plutôt actif, (un week-end noir pour la gente mycosienne de la forêt, faut-il le préciser...), durant lequel touristes et badauds du cru se répandirent dans les rues et les chemins de Jupilles, photos-ensemble 9001qui pour un atelier bouquets, qui pour une cueillette de pommes rares, qui pour une randonnée avec ou sans ânes, L'ensemble de bercé version trio donna un petit concert dans le grand salon poutré du gîte des "Tropes", photos-ensemble 9045à la sortie de Jupilles. Airs irlandais et danses Klezmers rejoignaient Mozart, Beethoven et Brahms, dans un programme "patchwork"... pas si court, finalement...photos-ensemble 9060

 

photos-ensemble 9019

 

 

 

photos-ensemble 9009

 

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 10:10

2013 - aff Taussat

Désormais traditionnel, notre concert estival de Taussat s'est déroulé dans les meilleures conditions. J'avais enfin réussi à le faire annoncer à temps, et la journaliste de Sud-Ouest nous avait fait un joli article.

 

Taussat 9214Arrivées le lundi soir, nous nous sommes mises au travail dès le lendemain matin. Le programme reprenait la Rhapsodie de Honegger, que nous avons rejouée plusieurs fois cette année, les trois premiers Épigraphes antiques de Debussy que j'avais arrangés pour le concert de Saint-Calais en avril dernier, et le trio des Quilles de Mozart, que nous avons, lui aussi, rôdé tout au long de l'année. Pour compléter, "Le Spectre de la Rose" de Berlioz suivait le Mozart, et en deuxième partie, encadrant le Debussy et le Honegger, j'avais concocté un trio de Scarlatti avec les sonates pour clavecin 11 à 13 et arrangé quatre des "Jeux d'enfants" pour quatre mains de Bizet. Sur le papier, cela fait un peu patchwork... Dans la réalité d'un concert estival, c'était plutôt équilibré.

 

Taussat 9216Céline et moi devions encore jongler avec les instruments, mais le programme nous permettait de gérer la chose un peu mieux que l'an dernier. Le trio de Scarlatti était la seule pièce réécrite pour flûte, violon et clarinette basse. Nous l'avions placé placé au début de la deuxième partie, ce qui nous a permis de nous accorder très haut afin de respecter le diapason de la clarinette (il faisait tout de même 35° à l'ombre...).

 

Mon arrangement manquait de relief, Céline a trouvé au cours des répétitions des octaviations du meilleur effet. Nous avons aussi du adapter les tempi à notre formation.

 

 

 

Taussat 9207Toute la semaine, nous avons du travailler avec le clavinova, car le grand Erard du salon ne pourra jamais monter au delà du la 435, et que, de toute façon, il est à peu près impossible de l'accorder vraiment... Lorsque nous avons installé le clavinova à l'église, samedi, tant pour nous habituer à l'acoustique que pour animer la chapelle et inviter le chaland au concert du lendemain, nous avons terriblement souffert du mélange "gloubiboulga" des sons... Nous avons dévalisé la maison de ses tapis et boutis, mais si cela empêchait les sons de partir faire la java au fond du choeur, cela ne changeait décidément pas le caractère "compact" des résonnances numériques...

 

Mais au concert, nous avions un magnifique Schimmel, apporté par "Piano Concept" depuis Lormont. Le piano est arrivé (puis reparti le soir même) sur une chenillette extraordinaire qui gravissait et descendait les marches de l'autel et positionnait le piano exactement à l'endroit demandé...

 

Taussat 9266

Le piano (qui s'ouvrait par le haut comme un piano à queue, envoyant les sons vers le trio) fut débarrassé de ses deux panneaux faciaux afin de projeter le son vers le public, et habillé au dos d'un épais boutis pour couper court à toute vélléité pour les résonnances d'aller batifoler dans le choeur. Au concert, il s'est avéré que le boutis aurait pu être mons épais. Mais globalement, l'effet fut assez réussi pour que nous prenions un très grand plaisir à jouer, et que le public, composé d'un bon nombre d'habitués, s'émerveille de la différence avec notre fidèle mais pauvre clavinova.

 

Taussat 9320Le Père Ducasse, curé de la paroisse d'Andernos, a pu assister au concert, et nous a fait le plaisir d'une introduction et d'une conclusion chaleureuses et bienvenues.

 

 

 

 

 

 

 

 

Taussat 9247Pendant que nous installions les derniers détails dans la chapelle et nous concentrions ensemble pour le concert, la "régate des maires" du bassin d'Arcachon se terminait devant la maison, spectacle intemporel qui agrémenta l'apéritif organisé dans le jardin pour la famille et les amis qui font chaque année fidèlement le déplacement...

 

 

 

Taussat 9316

En repartant, le surlendemain, la voiture bondée comme pour un déménagement, nous étions déjà à la recherche d'un nouveau programme pour l'an prochain... On s'attache à cette étrange formation dont les défauts sont aussi les qualités...

 

Taussat 9232

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 23:56

L'ensemble de Bercé au Moulin de PaillardC'est à l'issue d'un marché de Noël particulièrement réussi que l'Ensemble de Bercé a pu accompagner en musique l'apéritif chaleureux préparé par les bénévoles de" Poncé en Fête": Pendant que le vin de Philippe Sevault remplissait les verres servis gracieusement au public, celui-ci pouvait écouter le premier mouvement du trio de Quilles de Mozart et grignoter de délicieuse préparations au fromage réparties sur les tables...

 

 

 

Bla bla bla...La salle était comble, les enfants étaient nombreux, ce qui nous a particulièrement enchantées...

 

J'avais prévu une heure, mais c'était compté sans mes digressives présentations d'oeuvres...

 

 

 

 

 

 

 

photos-ensemble 7956

Nous avons bissé avec l'inévitable "sweet pickles" de Georges Florence, dans lequel Céline produit avec délectation ces drôles de sons qu'on appelle "slap" et qui donnent à la clarinette basse un rôle clownesque avec effet de grandes chaussures qui claquent. Quant à moi, j'avais oublié de me réimprimer une partition et j'ai du me glisser derrière Nathalie, suivant en marchant sa partition dépliée en quatre... Ma corde de la, en bout de course,  filait sous mes doigts et j'ai bien cru que je n'arriverais pas à la fin sans qu'elle me casse dans le nez!

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 00:20

Alors ça, c'est fait...

Ens Bercé 2012

Café, travail perso, répèt, apéro, déjeuner, répèt, apéro, diner, répèt, lundimardimercredi....samedi mais pas dimanche... Une vraie vie de stage, les apéros en plus (beaucoup d'apéros!).

 

prog Taussat - 2012.doc”

 

De retour dans la "bibliothèque" toute rouge des Tamaris, nous avons installé nos quartiers, fouilli de boîtes, de partitions de crayons divers, de métronomes et d'accordeurs, répandu sur les lits repoussés, et nous avons travaillé... et beaucoup rigolé aussi...Dès vendredi, nous avons répété dans la chapelle. Les gens venaient, s'arrêtaient un moment; certains écoutaient, d'autres étaient venus en habitués, pour prier. J'aime l'obligation dans laquelle cette situation nous met. Les Taussatais nous entendaient tantôt d'un côté de la poste, lorsque nous travaillions aux Tamaris, tantôt de l'autre, lorsque nous faisions resonner la chapelle...

 

Taussat 7002Seul le triosonate de CPE Bach et la pièce de Bruch étaient réellement écrits pour notre formation; toutes les autres oeuvres ont été soit arrangées par nos soins, soit simplement réorchestrées (violon à la place de la flûte, flûte à la place du chant, clarinette basse à la place du basson ou du violoncelle...). Avec une mention spéciale pour l'Andante pour flûte de Mozart réduit en quatuor flûte, violon, clarinette, piano.

 

Taussat 7131Céline est venue avec 3 clarinettes. L'idée était séduisante, mais la réalisation a été un peu une épreuve, d'autant que nous n'avions pas transposé les parties de basson et de violoncelle, et qu'elle a du sans cesse jongler entre l'Ut 2, la clef de fa et la clef de sol, avec en prime les ajouts d'altérations... Pour la justesse, c'était une gageure de changer ainsi sans cesse d'embouchure, d'anche ou de fût... ou des trois à la fois... Pour le public, après tout, peut-être était-ce spectaculaire?

 

Quant à moi, j'ai fait mon premier concert à l'alto, youpla boum, plongée dans le grand bain avec la 8e pièce de Bruch pour clarinette, alto et piano. Je me suis fait un grand grand plaisir... Mais j'espère que les autres y ont trouvé aussi un intérêt...

La pièce a beaucoup plu au public avide de sensations fortes!

 

Évidemment, nous étions un peu frustrées par le clavinova. La question se pose ainsi: jouer sur clavinova ou ne pas jouer du tout? Nous avons choisi de jouer.Taussat 7139

 

Taussat 7126Taussat 7056Pour le Bach, nous nous sommes même permis le clavecin... Que les clavecinistes nous pardonnent ce crime... nous avions au préalable expérimenté cette inconvenance à Marolles les Braults, une semaine avant, pour du Vivaldi, et nous en avions été plutôt contentes. Évidemment, ce n'est pas très riche en nuances, en variété de timbre... Mais là encore, cela nous a paru mieux que... rien. Qui sait, le goût venant en dégustant, peut-être finirons-nous par pouvoir imposer un piano... et son accord! Nathalie disparaitra alors derrière le haut mur de bois et nul ne verra plus l'arrière-cuisine des "tournes" où le regard du tourneur est aussi spectaculaire et concentré que celui du pianiste...

 

 

 

 

Taussat 7065Le trio londonien de Haydn et l'arrangement de pièces tirées de Don Giovanni de Mozart, tous les deux écrits pour deux flûtes et basson (ou éventuellement deux violons et violoncelle) nous ont donné un certain mal question justesse: flûte violon et clarinette basse, ça ne sonne pas mal, mais c'est l'enfer à équilibrer.

 

aff Taussat - 2012Rhapsodie pour deux flûtes, clarinette et piano.

Le travail du Honneger a été un plaisir particulier: aucune de nous ne connaissait l'oeuvre ni n'en avait entendu parler, et on ne trouve pas grand chose la concernant sur internet: Il nous a fallu (enfin!) utiliser nos connaissances et notre sensibilité plutôt que nos habitudes! Ce n'est pas une musique vraiment difficile, mais pas simple non plus, même si relativement dépouillée. Là encore, former un équilibre avec un instrument à cordes coincé entre deux instruments à vent n'est pas gagné d'avance. Et les harmoniques du piano manquaient assez cruellement au clavinova, même si l'acoustique de la chapelle fabriquait un flou impressioniste d'un effet plutôt réussi.

 

Je ne peux m'empêcher de sentir que la guerre est très présente dans cette oeuvre écrite à Paris en 1917. Coincée entre deux moments d'une paix extatique mais non dénuée d'inquiétude, son évocation évolue entre grotesque et violence cauchemardesques: au début de l'allegro, j'ai l'impression de voir partir les soldats bleus et rouges la fleur au fusil, rantanplan cocorico, puis ils sont pulvérisés sous un déluges de bombes sifflantes au milieu desquelles s'agite un ballet d'ambulances affolées...

 

Nous sommes vraiment déçues car l'enregistrement s'est arrêté juste avant les premières notes de la rhapsodie...

 

Taussat 7129 2Comme nous n'avions pas pris l'apéro de la journée (mais du smecta, du gelsemium, de l'arnica ou du xanax, si!) nous nous sommes rattrappées sur le pot organisé devant la mer, aux Tamaris, en nous promettant de recommencer tout ça l'an prochain...

 

 

 

 

 

 

 

Taussat 7194

 

 

Taussat 7200

 

Taussat 7204

 

Taussat 7198

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 11:12

Taussat-5812.JPG

 

L'ensemble de Bercé prévoit de revenir à Taussat (33) le 22 juillet. Mise en loge des musiciennes prévue à partir du 15...

 

Flûte, violon, clarinette et piano, tel sera l'effectif probable de la nouvelle édition.

Dans le désordre de nos recherches de programme: le pâtre sur la montagne de Schubert, l'andante pour flûte de Mozart, des pièces moins connues du répertoire des XVIIe et XIXe siècles... Céline emportera sa panoplie moyenne du clarinettiste en voyage: clarinette en sib, en la, et clarinette basse, et pourquoi pas, son cor de basset?

 

photos-QB-4674.JPGTaussat 4585-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos-QB 1347

Ulrika Lair, soprane, et Nathalie Sigot... très commères!

 

(Ulrika ne sera pas avec nous à Taussat, mais chantera le Stabat Mater de Pergolèse avec le Quatuor de Bercé le 13 mai 2012 à la Chartre sur le Loir)

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article