Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 11:00

La Chartre 1

Dimanche 13 mai, Stabat Mater de Pergolèse à l'église de La Chartre sur le Loir, avec Ulrika Lair, soprano, et Catherine cardin, alto...

 

L'église était bien remplie, le public était à la fois chaleureux et très attentif, le quatuor était concentré, les chanteuses était en voix et en phase... Un grand plaisir...

 

En quatuor, nous avions répété plutôt régulièrement et assez à fond, dans l'expectative de ce que "nous feraient" les chanteuses, qui ne se connaissaient pas... Ulrika est venue répéter une fois les airs de soprane dans mon salon de musique, essayant avec ses aigus puissants de soulever le plafond trop bas de cette ancienne écurie de ferme... Catherine n'est arrivée que la veille et nous avons pu répéter à loisir le soir, dans l'église attiédie pas un chauffage efficace, et qui, même vide, sonnait plutôt agréablement.

 

La lecture a été pour moi un moment de pur plaisir: la confirmation que les deux voix se mêlaient bien, le contentement de suivre note à note les inflexions sûres de ces deux chanteuses qui connaissent ce répertoire comme un chemin mille fois exploré sans jamais se lasser... Le grand luxe des professionnels: la magie de la première lecture passionnée, moment de tous les possibles, de toutes les espérances.

 

Le lendemain matin, de retour à La Chartre, nous avons ciselé l'interprétation de chacune des 12 pièces du Stabat, équilibrant les voix, les tempi, les nuances, avec une simplicité qu'il faut mettre presque entièrement au crédit de ces deux grandes professionnelles que nous avions comme chanteuses...

 

L'après-midi, un dernier raccord nous a permis de sécuriser le divertimento de Mozart qui ouvrait le concert, et les départs du Stabat.

 

La Chartre 2Les départs du Stabat, quel casse-tête... nous étions tellement habituées, toutes autant que nous étions, à suivre les instructions sécurisantes d'un chef d'orchestre... Jouer ce genre d'oeuvres en musique de chambre est une véritable relecture, dans laquelle chacun des protagonistes est réinvesti d'une responsbilité à la fois enthousiasmante et écrasante...

 

Cette expérience nous donne des ailes pour nous lancer dans le travail du prochain concert avec Ulrika à Marolles le Braults (Sarthe), au cours duquel nous redonnerons le divertimento de Mozart, les airs de soprane du Stabat, le Domine Deus pour soprane du Gloria de Vivaldi ainsi que son motet "In furore iustissimae irae", et le motet "Exultate Jubilate" de Mozart...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans La vie du quatuor
commenter cet article

commentaires