Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 10:05
Les « Bercé » (On dit bien « les Ysaïe » ou les « Emerson » ! un peu d’ambition, que diable !), les « Bercé », donc, ont allié leur envie de jouer et leur passion pédagogique dans une présentation scolaire à l’école d’Azé (41). Grand plaisir.
 
Juchés sur une petite scène à taille de quatuor, Nous avons animé deux séances, avec des chansons harmonisées et des extraits de notre programme de dimanche (« viensdé, les enfants, nous écouter dimanche avec vos parents » était le dernier message !)

1)    10h à 10h45 : 3 classes de maternelle :
environ 40 élèves

• a) : Présentation des 3 instruments du quatuor :

Les instruments à cordes se prêtent à des tas de sons, de bruits, d’imitations propres à éveiller l’attention du public de moins de 5 ans que nous avions, et nous ne nous sommes pas privés de « 24 heures du Mans », de pompiers d’ambulances et de sirènes diverses, de portes craquantes, et , le must, de petite souris se coinçant la queue dans une tapette… Mais aussi, tout de même « un jour mon prince viendra » pour le violoncelle, et « Pierre et le loup » pour violons et alto.





Nos chansons arrangées de présentation du quatuor ensemble étaient «Le bon roi Dagobert » et « A la claire fontaine ».


Cette dernière nous a aussi servi pour les plus grands, car j’en avais fait un arrangement en trois parties, permettant de montrer une musique descriptive -comme celle des films- , une écriture plus « sérieuse » -passage de thème et accompagnement- et enfin, le mode de jeu toujours plaisant du soliste accompagné par des pizz.

Au sujet de la musique de film, à la question « à quoi sert la musique dans un film ? » une toute petite fille m’a tout de même répondu « pour  comprendre l’histoire… ». Mais viens ma chérie, viens donc à l’école de musique très vite, on t’attend avec impatience !

• b : Présentation de la musique d’ensemble

J’avais arrangé le début du Printemps de Vivaldi pour le quatuor (c’est Anthony, qui remplace Marianne à l’alto en ce moment, qui était content de participer à nos jeux d’oiseaux dans l’aigu de sa corde de la !). Nous avons rapidement joué des petits passages qui permettaient de dégager les grandes lignes de l’écriture (répartition des thèmes, réponses entre les instruments –oiseaux-, nuances et contrastes, tempi…). Les enfants (de la maternelle aux grandes classes) avaient été formidablement préparés sur cette pièce, ce qui les rendait vraiment attentifs, merci Mesdames les maîtresses.

Enfin, nous avons présenté rapidement le tout début du deuxième mouvement du K159 de Mozart que nous jouerons dimanche puis leur en avons joué la première partie sans reprise.

Nous avions prévu de leur faire essayer des petits instruments, puis abandonné l’idée en apprenant qu’ils seraient probablement 96… Du coup, nous n’avions pas les tailles d’instrument qui auraient permis de faire essayer des bout de chou de moins de 5 ans… Ce n’est que partie remise !


2)    11h à 12h : 5 classes (du CP au CM2) : environ 90 élèves

• a): Présentation des 3 instruments du quatuor :


Pour les plus grands, nous avons été plus « historiques », plus techniquement précis, d’autant qu’ils avaient aussi été « organologiquement » préparés… Le Bon roi n’ayant probablement plus la même cote, nous nous sommes contentés de la fontaine et de ses trois parties, puis avons été un peu plus au fond des choses dans le Vivaldi et dans le Mozart. Un moment amusant était de leur faire trouver comment nous partions puis jouions ensemble (après avoir dûment montré ce qui se passe quand on ne le fait pas, et ça , ça n’est vraiment pas commode, lorsqu’on s’est évertué pendant des semaines à faire le contraire !)




sans se regarder...

en se regardant!




Nous avons joué le mouvement de Mozart en entier et ajouté le début de la Polka de Smetana pour présenter le concert de Dimanche.


Outre le plaisir de communiquer ainsi notre savoir et notre passion à tous ces enfants réunis dans le cadre normal de leur apprentissage général, cet exercice a la grande vertu de nous souder, et même d’éclairer pour nous la structure des pièces que nous leur présentons, car nous devons être vraiment démonstratifs, évidents…

Partager cet article

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans La vie du quatuor
commenter cet article

commentaires