Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 14:02

Est-ce le froid glaciaire contre lequel nous avons du lutter durant le raccord du concert? Je n'avais pas de trac avant d'entrer sur scène et je suis toujours perplexe et méfiante en l'absence de cette... rassurante angoisse! Mais non... Notre nouveau quatuor s'est réuni d'un coup autour de cette oeuvre irrésistible que sont Les sept dernières paroles du Christ en Croix de Haydn.

Dans la très grande église Saint Thomas le public s'était intimement rassemblé sous les feux plutôt ardents des étoiles chauffantes pendues au plafond.

Dès les premiers sons, le quatuor a été saisi de concentration, comme un rôti dans un four chaud! Bien sûr, la perfection n'est pas notre lot (!), mais nous avons senti, tout au long du concert, nos présences converser dans une sorte de bienveillante et dynamique confiance...

J'étais heureuse, quant à moi, de retrouver les moments de conviction musicale et spirituelle dans lesquels me plonge cette oeuvre chaque fois que je la joue en concert et dont j'étais inquiète de ne pas percevoir les prémices lors des répétitions. Ajouté à la lecture du livre "Trois amis en quête de sagesse" et à la conversation avec le jeune vicaire de Saint Thomas qui a lu les paroles pendant le concert,  cela m'inspire une reflexion sur la foi. Les âmes faibles, dont je suis, se plaisent à imaginer que la foi est un soutien infaillible et constant comme l'oxygène dans l'air et qu'elle est juste une grâce pour ceux qui l'éprouvent et dont les autres sont fatalement dépourvus. Mais la foi est peut-être comme ce sentiment qui m'accompagne dans mon compagnonage avec "Les sept paroles...": une lueur qui revient lorsque je fais les efforts nécessaires -et très inquiétants- pour la retrouver. Il faut "fabriquer" l'occasion (chercher, organiser les concerts), travailler mon instrument, retrouver mes marques, mes questions, mes déceptions, rencontrer les musiciens avec qui partager ce voyage... La grâce peut venir à ce moment-là... ou pas...

Les Sept dernières paroles... Introduction (extrait)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

LMC 25/10/2016 12:03

Merci de partager votre expérience :)