Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 14:33
Scènes d'Enfances à Taussat

Au terme d'une semaine de travail dans la chaleur et la bonne humeur, l'Ensemble a pu livrer son cru 2015 avec un certain succès. Les répétitions du samedi se sont succédées dans l'église, face à la mer. Pour le violon, qui était placé exactement face à la porte, c'était à la fois touchant et un peu destabilisant: j'ai mis longtemps à comprendre que le soleil reflété dans les voitures m'envoyait des spots lumineux éblouissants...

Scènes d'Enfances à Taussat

Le concert nous a inspiré quelques constatations:

 

- Bartok (Transcription de 10 pièces tirées de "pour les enfants") passe bien auprès de ceux qui le connaissent, mais cette musique un peu "aphoristique" et très typée déroutent ceux qui la découvrent. Et il faut enchaîner les pièces sans parole, même s'il était tentant de lire les traductions des petites chansons.

 

-Schumann se prête finalement plutôt mal à ma transcription. Notre formation (flûte, violon, clarinette et piano) avantage les musiques "colorées" plutôt que "formelles". La musique de l'époque classique et du début du romantisme joue sur la forme et les masses, elle demande décidément un tissus sonore plus homogène. Mon arrangement était un peu "criard".

 

- Comme celle de Blancafort l'an dernier, la musique de Mompou nous a donné beaucoup de plaisir sonore et rythmique. Ici, l'oeuvre n'est pas plus ou moins réussie pour piano ou pour quatuor, elle est tout simplement autre. Il y a certainement d'autres possibilités d'arrangement des timbres, mais je réécris autant pour les musiciennes que pour les instruments...

- Le trio de Langlais (flûte, violon, alto), dans lequel nous avons remplacé le violon par la clarinette, méritait le travail que nous lui avons consacré: à force de répétition, cette musique a révélé sa clarté, sa fluidité, et nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer ses quatre petits mouvements... Si bien qu'elle a été reçue avec bienveillance par un public très divers et, quoique curieux, peu enclin à la prise de tête!

- Reste le monument "Dolly"... Fauré réunit les avantages de couleurs sonores de la musique post romantique aux difficultés de justesse et de précision rythmique de la musique classique... Le transcrire comme le jouer offrent à la fois la certitude d'un plaisir inlassable et celle d'une frustration jamais assouvie...

Scènes d'Enfances à Taussat

Partager cet article

Repost 0
Published by Le quatuor de Bercé - dans L'Ensemble de Bercé
commenter cet article

commentaires